"Nous sommes prêts à repartir au plus vite !" MSC Croisières dans les starting-blocks
Actualités

"Nous sommes prêts à repartir au plus vite !" MSC Croisières dans les starting-blocks

26 juin 2020

Nous sommes prêts à repartir au plus vite !

Lucas Czernek, Directeur général de Voyages Rive Gauche, a interviewé Patrick Pourbaix, Directeur général France, Belgique et Luxembourg chez MSC Croisières pour une conférence web en direct sur Youtube le 25 juin 2020. Après une intéressante présentation de la compagnie et de l'inauguration de ses derniers nés, Patrick Pourbaix se confie sur l'avenir de la flotte, les conséquences de la pandémie et la reprise des croisières.

Quid du protocole sanitaire chez MSC Croisières ?

« Nous avons un protocole qui est extrêmement complet, qui a été mis au point avec beaucoup d'attention. Nous l'avons partagé avec les différents gouvernements des pays que nous touchons par nos itinéraires parce que c'est par ce biais là que nous pouvons avoir toutes les autorisations nécessaires pour pouvoir recommencer. Dans l'immédiat, à très court terme, nous, nous sommes prêts. Donc nous attendons d'avoir toutes ces autorisations pour repartir. Nous sommes dans les starting-blocks pour recommencer, pas avec tous les navires en un coup, bien évidemment, avec un, deux navires, après on verra. Puis ça ne pourra que s'accélérer. »

« Nous sommes prêts à repartir au plus vite ! »

Quel est le programme de MSC Croisières pour les mois à venir ?

« Nous avons dû reprogrammer, avec le retard du Virtuosa et le changement de la position des bateaux, et réadapter nos itinéraires à venir, je vous parle du moyen terme. Nous avons annoncé via communiqué de presse nos itinéraires d'hiver. Et la bonne nouvelle est que sur nos 17 navires, il n'y en a que 3 qui ne partiront pas. Et on verra si on les met en place par la suite. Tous nos itinéraires [d'hiver] seront honorés.
Pour l'été [2021], nos itinéraires ont été légèrement revus et annoncé dernièrement. »

« Dès que nous aurons des nouvelles, nous les partagerons avec vous au plus vite. »

Et les croisières de cet été ?

« En ce qui concerne la croisière immédiate [été 2020], pour laquelle nombre d'entre vous sont dans l'attente d'une décision, cela ne dépend pas de nous, nous sommes prêts. Prêts à appuyer sur le bouton, prêts à redémarrer, nos équipes sont prêtes à revenir à bord. Nous attendons ces autorisations et nous repartirons. Je ne peux pas vous en dire plus aujourd'hui car nous n'avons pas toutes les autorisations. C'est en cours. Les protocoles sont partagés. Et dès que nous aurons des nouvelles, nous les partagerons avec vous au plus vite. »

« Malheureusement, dans le Nord, MSC Croisières ne pourra pas être active. C'est déjà une certitude. »

À lire aussi : « Coronavirus : MSC Croisières actualise les itinéraires de ses navires (mise à jour) »

Quand les croisières reprendront-elles ?

« Pour vous annoncer certaines choses, il faut déjà tenir compte d'éléments déjà connus, quand on parle de reprise on parle évidemment de Méditerranée, parce que c'est le plus simple, parce que c'est l'espace Schengen où on est capable déjà de produire des croisières. On espère l'unification dans l'ouverture des frontières, qui n'est pas si évidente. Par contre, nos croisières dans le Nord [Europe du Nord] partent d'Allemagne et l'Allemagne a décidé de ne pas accepter de départ de bateaux de croisière avant la fin août [2020]. Malheureusement, dans le Nord, [MSC Croisières] ne pourra pas être active. C'est déjà une certitude. [MSC] ne peut pas tout annoncer au compte-goutte, nous attendons les nouvelles qui sont imminentes sur la Méditerranée pour faire une annonce globale. À présent, vous le savez, nos croisières sont annulées jusqu'au 31 juillet [2020] et nous allons vous annoncer [notre reprise] le plus vite possible, nous attendons le feu vert. »

Combien y aura-t-il de bateaux en Méditerranée cet hiver ?

« Cet hiver, les bateaux prévus en Méditerranée seront là. Le Virtuosa étant retardé, c'est le Grandiosa qui fera ses croisières, donc [MSC] aura un bateau similaire au Virtuosa. [MSC] sera présent au Caraïbes, aux Antilles, à Dubaï, en Amérique latine, en Afrique du Sud. Toutes les destinations que nous avons programmé en hiver, nous les honorerons. Pour la clientèle française, il n'y aura pas d'impact puisque finalement les 3 bateaux qui ne navigueront pas c'était un bateau au départ de Miami plutôt pour une clientèle un peu plus anglo-saxonne et américaine, un bateau au départ d'Amérique du Sud pour un public plutôt sud-américain, et le troisième bateau était au départ de Dubaï où [MSC] a déjà un autre navire. Donc il n'y a pas d'impact vraiment direct sur la clientèle française par rapport à ce qui est habituellement réservé chez nous. »

Pourquoi n'exite-t-il pas plus de "cabines single" ?

« Toutes les compagnies sont sur le même régime, [MSC] n'a pas de particularité. C'est vrai que les "cabines single" sont perçues souvent comme un peu chères parce que le supplément single est souvent du double. Il faut comprendre le modèle économique. Il n'y a pas de vice caché, mais simplement il faut savoir que la rentabilité pour un bateau de croisière est à 75% le ticket [réservation cabine] et 25% ce qui va être consommé par le passager à bord (les excursions, les boissons...). Ce n'est pas une cerise sur le gâteau, cela fait partie de notre modèle économique, si on n'avait plus les recettes à bord, [MSC] devrait vendre ses croisières 25% plus chères pour avoir notre rentabilité. Donc vous voyez bien que c'est un équilibre, si on avait énormément de single, donc beaucoup moins de passagers à bord, cela mettrait en péril notre équilibre économique. C'est la raison pour laquelle nos cabines single sont chères. Mais nous avons régulièrement des actions spéciales pour lesquelles nous mettons des tarifs beaucoup plus intéressants, 50% de supplément, on a même à certaines occasions des offres promotionnelles avec single sans supplément. C'est assez rare je le reconnais mais ça arrive quand même de temps en temps. Et maintenant, ce que font beaucoup de passagers, c'est partager. Les chats et les réseaux sociaux n'ont jamais été aussi fréquenté, c'est ainsi l'occasion de parler avec d'éventuels autres croisiéristes, de partager cette envie de partir et peut-être de trouver quelqu'un avec qui partir. Ça arrive souvent, de plus en plus souvent. »

« On continue à vous concocter de très belles vacances, des rêves, parce qu'il n'y a pas plus beau qu'une croisière... »

Mot de la fin

« Nous sommes des passionnés, des enthousiastes. On continue à vous concocter de très belles vacances, des rêves, parce qu'il n'y a pas plus beau qu'une croisière, c'est un produit qu'il faut découvrir à tout prix. »

Patrick J. Pourbaix. Directeur Général France, Belgique et Luxembourg MSC Croisières

Conférence web de Voyages Rive Gauche du 25 juin 2020 (Youtube)

Retrouvez ci-dessous en vidéo la conférence web complète de Voyages Rive Gauche.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Suivez-nous sur